Nous avons RDV à 7h10 devant Timeless Hostel pour le départ de notre trek de 3 jours dans le Nord Yunnan près de la frontière avec le Sichuan et le Tibet. Trajet en minibus de 1h30. Arrivée à 10 h au pied de la vallée, c’est parti pour 3 jours de randonnée!

Les gorges du saut du tigre sont réputées spectaculaires et les plus profondes de Chine (3900 m de dénivelée). Leur nom vient d’une légende, un tigre aurait franchi la rivère Yangzi pour échapper à un chasseur. Le tigre aurait sauté depuis l’endroit le plus étroit en sautant sur un rocher au milieu de la rivière. Allons voir se rocher, le Tiger Leaping Rock!!!

Nous avons choisit de passer par le sentier « haut » qui longe les gorges par la montagne, nous dormirons dans une pension à mi parcours. Le routard annonce une randonnée de niveau moyen avec au départ 28 raidillons éprouvants. Le Lonely quant à lui prédit une randonnée difficile qui nécessite un minimum de forme et de préparation. Alors qu’en est-il???

Et bien, au début le chemin est assez facile, puis les lacets montent de plus en plus, c’est long et difficile. Les garçons, bien que devant moi, souffrent un peu aussi. Pour moi, c’est hard! hard! Qu’ils sont durs ces 28 lacets!!!

Quelques heures après notre départ, nous profitons d’un préau de bois pour faire une petite pause, nous sommes rompus. Quelle surprise lorsque je comprends qu’ici c’est le départ des 28 lacets annoncés !!!!! et que les panneaux préviennent de bien se reposer avant d’entamer cette ascension douloureuse!!! Oui, ce fut douloureux… Mais quels paysages magnifiques!

Enfin, nous arrivons à notre pension, HalfWay ; elle est très jolie, tout en bois, des épis de mais sont pendus à la toiture. La vue vertigineuse depuis la terrasse est magnifique. Une bonne nuit récupératrice nous attends.

La nuit ne fut pas si réparatrice, faute aux lits très, très, durs. C’est reparti pour quelques heures de rando.

 

 

2h30 plus tard, nous arrivons, finalement assez facilement, chez Shean’s GH. Nous posons nos sacs à dos et repartons pour descendre tout au fond des Gorges.

En bas des gorges c’est très impressionnant avec les rapides ; nous sommes là où le tigre a sauté!

Ici, nous rencontrons beaucoup de touristes chinois, ils sont arrivées en bus par la route qui longe la rivière!!! les chinois sont très très faignants, ils se déplacent en bus, prennent une photo et repartent en bus. Il y en a même un qui se fait porter sur une chaise pour remonter jusqu’à la route ….

Nous n’empruntons pas les échelles prévues à cet effet pour remonter car nous ne voulons pas payer un droit de passage (idem pour aller sur le rocher et prendre le pont de singe). A la place, motivés, nous rebroussons chemin pour remonter par les champs, même si celle ci est assez difficile et qu’il commence à pleuvoir.

De retour à l’auberge, nous préparons la journée du lendemain : Kapiton et Gustave feront une petite randonnée le matin, leur objectif : Huber Mountain Hill. Moi je vais les attendre à l’auberge, j’en ai plein les pattes.

Réveil à 6h45, départ à 7h pour les garçons. Aujourd’hui c’est l’anniversaire de papa, on est le 26 septembre, alors Bon anniversaire papa!

La promenade de Gustave et Kapiton s’est avérée plus compliquée que prévu : en gros ils ont rapidement perdu la trace du chemin, guère emprunté et enseveli sous la végétation. Ils se sont perdus pendant quelques heures, mais ont continué de grimper avec pour seul repère un sommet dans les nuages…. Après 3h de montée, ils finissent pas retrouver le chemin atteindre le sommet ; les voilà de retour, éreintés, pour déjeuner. Lily, la fille de Sean nous prépare de fameux burritos et pancake! J’ai profité de la matinée sans les garçons pour faire la lecture du livre de Gustave, il s’agit d’une discussion vaseuse entre Nolleau et Soral, ce dernier qui pense tout savoir sur tout. Je trouve cela assez inintéressant.

Après notre déjeuner, nous prenons un minibus pour Shangrila. Le voyage chaotique est digne des pires manèges, le chauffeur double dans les virages, à fond, peu importe si une voiture se trouve en face…. J’avoue que j’ai eu très peur!

Nous arrivons, sains et saufs, à Shangrila. Notre GH est magnifique!