cote sorentineAujourd’hui, on commence une petite balade sur la côte, d’Amalfi à Sorrente, en passant par Positano et la pointe de la péninsule d’où la vue sur Capri est splendide. Halte à Vico Equense d’où on peut voir un beau panorama de la baie de Naples avec le Vésuve en arrière plan (photo ci-contre)..

A Naples, comme cela arrive souvent, ça pu. Tous les 50 mètres, émanent de douces fragrances de monticules d’ordures. Nous montons sur la colline du Voméro, pour un petit tour au château de Sant Elmo, d’où l’on jouit de la plus belle des vues sur la ville. Au pied de la forteresse, nous visitons la chartreuse Saint Martin, magnifique. Une grande partie de ce vaste édifice est dédié à un musée qui héberge des collections variées, depuis les crèches napolitaines, jusqu’aux constructions navales.

Nous descendons à pied, par des escaliers peu fréquentés, dans les « bas-fonds », c’est à dire, les quartiers espagnols.

Toujours très vivant, le temps semble y être suspendu, malgré les tonitruants passages des scooters, mode de locomotion le plus adapté à ces ruelles, et qui se trouve par la force des choses, nettement prioritaire sur le piéton !  Il faut prendre soin de leur faciliter le passage pour ne pas mettre sa vie en péril.
napoli piazza del plebiscitoNous tombons sur la Via Toledo, la grande rue commerçante, chargée en cette période de soldes, que nous suivons pour rejoindre le cœur historique de Naples. Nous parcourons quelques peu la Spaccanapoli, la grande rue qui traverse le centre, sans oublier de s’envoyer un excellent café et quelques pâtisserie locales, sfogliatelle et baba au rhum, qui sont toujours meilleurs à Naples que nulle part ailleurs.
Dans l’église de Gesù Nuovo, nous avons assisté à un exorcisme particulièrement agité. Visiblement, la personne possédée doit y croire dur comme fer. Pas sur que l’effet des gouttelettes d’eau bénite soit le même sur quelqu’un qui ne saurait pas de quoi il s’agit. Mais à Naples, et plus généralement dans le sud de l’Italie, la foi reste vive.

Retour au sommet par le séculaire funiculaire, pour prendre la voiture et se perdre dans les rues de la ville. La circulation y est souple et tranquille, absolument pas agressive, contrairement à Rome, ou pire, Paris, où c’est agressif, bête et imprévisible.
Petit arrêt sur le front de mer, tour de l’îlot de Santa Lucia, du Castel dell’Ovo, puis la Piazza del Plebiscito et la grande gallerie Umberto I, couverte par une verrière monumentale. On termine la journée par une bonne pizza typique et puis on s’en va, en emportant quand même, comme souvenir, une bonne petite odeur, marque de notre passage à Naples …

 

KML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-LogoWikitude-Logo
Naples et Campanie, juillet 2011

chargement de la carte - veuillez patienter...

Capoue: 41.106126, 14.213049
Théatre romain de Capoue, Santa Maria Capua Vetere: 41.085966, 14.250019
Amalfi: 40.634003, 14.602681
Cote amalfitaine: 40.602484, 14.541779
Naples: 40.843814, 14.239998
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Amalfi
Amalfi
Amalfi, 15 juillet 2011
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Capoue
Capoue
Capoue, 15 juillet 2011
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Cote amalfitaine
côte amalfitaine
côte amalfitaine, 16 juillet 2011
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Naples
Naples
Naples, 16 juillet 2011
marker icon
icon-car.png Fullscreen-Logo KML-Logo
Théatre romain de Capoue, Santa Maria Capua Vetere
Amphithéatre romain de Capoue, Santa Maria Capua Vetere
Capoue, 15 juillet 2011

Pas encore de commentaire.

No trackbacks yet.

Déposer un commentaire

S'abonner aux commentaires